Digital security : Participate in the OECD survey for SMEs

L’OCDE souhaiterait interviewer des PME pour obtenir des informations sur les opportunités et les défis liés à la sécurité numérique et à la gestion des risques relatifs au respect de la vie privée.

D’une durée de 30 à 45 minutes, ces interviews ont pour objectif d’identifier les défis majeurs rencontrés par les PME et la façon dont les politiques publiques peuvent faciliter leur mise en œuvre. Le nom des entreprises et des personnes interviewées demeureront anonymes.

L’étude de l’OCDE est construite autour de ces 4 questions :

  1. À quels principaux risques en termes de sécurité numérique et de respect de la vie privée les PME font-elles face et comment sont-ils traités ?
  2. Quels défis et opportunités les PME rencontrent-elles dans la mise en œuvre du DSPRM ? Diffèrent-ils selon les types de PME et de secteurs ?
  3. Comment les décideurs politiques peuvent-ils aider les PME à surmonter les difficultés pour la mise en place d’un DSPRM efficace ?
  4. Quelles bonnes pratiques en termes de DSPRM les décideurs politiques peuvent-ils promouvoir auprès des PME ?

Afin de répondre à ces questions, l’OCDE souhaiterait interviewer des PME ayant au moins l’une de ces caractéristiques :

  • consommatrices de données et possédant un modèle économique typique des TIC. Des PME qui collectent, stockent, traitent et/ou transfèrent de grandes quantités de données, notamment des données personnelles, par exemple d’ordre financier  ou de la santé.
  • Engagées dans des activités et des secteurs sensibles. Les PME opérant dans des activités, des secteurs et des infrastructures considérés comme sensibles, par exemple l’énergie, l’eau, les transports, les hôpitaux, etc. ; tout comme les PME du secteur des TIC.
  • Intégrées dans les filières de production de plus grandes entreprises. Les PME qui utilisent des données et/ou fournissent des données de sortie en tant que partie d’une chaîne de production plus vaste, notamment en tant que filières de grandes entreprises, à l’échelle mondiale.
  • Engagées dans les flux internationaux de données. Des PME générant des flux internationaux de données, notamment les PME qui utilisent ou fournissent des services de cloud computing à l’échelle mondiale.
  • Dotées d’un grand potentiel de croissance. Des start-ups et PME pouvant attirer les capital-risqueurs et autres investisseurs et correspondant à n’importe laquelle des caractéristiques précédentes.

Pour participer, merci de contacter Anneleen Dammekens avant le  7 août. Toutes les suggestions provenant d’experts familiers avec ce sujet seront également les bienvenues pour compléter le point de vue des PME. Les interviews auront idéalement lieu en août et début septembre.


Téléchargez nos guides de cybersécurité


Partagez ce contenu avec votre réseau :